• Je vais vous expliquer pourquoi dans le titre j'ai ajouté "Fleur cruelle"
    mais tout d'abord voici la primevère rose du Missouri



    Voici ce que je vous en disais l'an dernier
    Fleur rose délicatement parfumée
    se renouvelant chaque jour durant tout l'été
    Plante de terrain sec - couvre sol
    emplacement : chaud et ensoleillé
    A l'automne les feuilles prennent une teinte rouge rubis


     
     
    *
    Ensuite j'ai lu sur une publication INRA Par Bruno Didier
    que  cette fleur était cruelle
    et j'ai voulu l'éliminer du jardin
    en voici un extrait

    .::.
    "En France, depuis plusieurs années, des observations relatives à des «plantes-pièges» ont été faites, sans que malheureusement aucune étude ne vienne à l’appui ; leur principale victime : le Moro-sphinx (Macroglossum stellatarum, Lép. Sphingidé), qu’on appelle aussi Sphinx colibri.
    Il s’agit de une ou deux Œnothères, plantes de la famille des Onagracées, commercialisées en France par les jardineries depuis quelques années : Oenothera berlandieri et O. speciosa,parfois considérées comme synonymes ou bien variété l’une de l’autre.
    Elles sont distribuées sous les noms d’Œnothère de Berland, Siskiyou,
    Œnothère rose ou encore, improprement, « Primevère du Missouri ».

    Il semble en effet que leurs fleurs constituent un piège mortel pour ce papillon muni d’une très longue trompe (environ 25 mm soit l’équivalent de la longueur du corps) qui butine sans se poser, en vol stationnaire.
    L’insecte ne peut se dégager et sa trompe reste coincée ; il meurt bientôt d’épuisement."

    .::.
    Malheureusement pour le papillon elle n'est pas entièrement éradiquée.
    Voici l'illustration de ce piège que représente la primevère du Missouri
    pour le Moro-sphinx



     
     
    L'histoire du Moro-sphinx piègé
    sa tentative de sauvetage puis
     sa fin peu ordinaire est racontée
    sous forme de BD sur
    le blog du geai Noé.

    35 commentaires
  • Phlomis sur cette photo les 2 variétés
    à gauche
    Phlomis Edward Bowles et à droite Phlomis Russeliana
     
    Phlomis Edward Bowles - Phlomis fruticosa x Phlomis russeliana

    Ce phlomis a de grandes feuilles persistantes gris vert.
    La végétation largement étalée forme un excellent couvre-sol de 80 cm de diamètre
    et 50 cm de haut et la hauteur des tiges florales peut atteindre 1,25 m
    Rusticité -12 à -15° et résistant à la sécheresse.
    La fleur est jaune tendre.
     





    Phlomis Russeliana

    Ce phlomis a des feuilles semi-persistantes vertes duveteuses.
    Le feuillage est plus modeste sa hauteur est d'environ 20 à 30 cm
    et sa fleur culmine à 80 cm pour le reste ces 2 phlomis se ressemblent.
     


    Je pense qu'ils sont trop proches les uns des autres mais j'ai peur d'y toucher.

    Mon projet maintenent est l'achat d'un Phlomis Fruticosa
    appelée aussi sauge de Jérusalem

    28 commentaires